Alors que l’effondrement du modèle de vente au détail traditionnel progresse, les consommateurs, dans l’ensemble, se reportent désormais sur les achats en ligne pour tout, des produits essentiels quotidiens aux achats de luxe, ouvrant la voie aux marques de vente directe aux consommateurs (DTC) pour prendre la place des magasins de détail traditionnels.

 

J’ai tout acheté en ligne, du dentifrice aux voitures. Dans ce paysage de commerce électronique exacerbé, les attentes des consommateurs, qui souhaitent que les produits et les expériences soient conçus pour répondre à leurs besoins exacts ont grimpé en flèche.

À cette fin, les marques DTC reciblent leurs visées – et leurs sites – pour fournir les solutions parfaites plutôt que de simples alternatives comparables. Si vous êtes en concurrence ici, pour prospérer, vous devez être attentif et réactif aux dernières tendances et aux meilleures pratiques.

Connaissez votre niche

Dans un marché croissant de préférences de consommateurs spécialisés, les acheteurs ne cherchent pas seulement un article à ajouter à leur panier ; ils recherchent une expérience qui leur donne le sentiment d’être vus. Ils veulent avoir la confirmation qu’une solution a été créée spécifiquement pour répondre à leur besoin ou à leur désir unique. Et pour découvrir cette solution, elle doit leur être présentée par les bons canaux, au bon moment et avec le bon ton.

Les marques de DTC ont l’avantage singulier de pouvoir offrir une expérience distinctive à leurs clients. Cet état d’esprit doit informer l’ensemble de la stratégie de la marque, du développement du produit à la conception de l’emballage, à l’exécution, au marketing et à tout ce qui touche à l’expérience client. L’un des clients de mon entreprise a personnalisé ses offres en fonction du code de commande figurant sur un bordereau d’expédition. Si un client utilisait un code de remise pour le premier achat, par exemple, cette commande était accompagnée d’une carte postale offrant une remise exclusive sur une prochaine commande. Cela faisait partie d’une stratégie visant à convertir les premiers acheteurs en clients fidèles et à renforcer la confiance dans la marque afin d’augmenter la satisfaction et la fidélisation.

Les marques de DTC qui réussissent gagnent sur le front de la personnalisation en utilisant les données historiques et en temps réel sur le comportement des clients pour reconnaître l’intention d’achat, faire des recommandations de produits sur mesure et créer des expériences à valeur ajoutée qui laissent les clients se sentir compris, satisfaits et enthousiastes pour en savoir plus.

Utilisez le pouvoir des données

Les principaux transporteurs ont augmenté les tarifs d’expédition. L’expédition étant l’un des principaux coûts de l’activité d’une marque de DTC, avoir une visibilité sur les données de transport fournit les informations nécessaires pour garantir une efficacité optimale, une amélioration des résultats et une meilleure expérience pour les expéditeurs et les clients.

Regardez vos données d’expédition et de facturation. Grâce à ces informations, identifiez les domaines dans lesquels vous pouvez réduire le gaspillage, diminuer les dépenses de transport et prendre de meilleures décisions commerciales en permanence.

Faites des retours un jeu d’enfant

De plus en plus de marques adoptent les  » remboursements sans retour « , selon lesquels les clients sont entièrement remboursés pour un retour sans avoir réellement à retourner l’article. Cette stratégie cochera plusieurs cases pour les vendeurs, y compris la réduction de l’empreinte carbone et l’élimination des frais de retour et de douane, qui peuvent finir par s’élever à plus que le coût de fabrication d’un article.

Sans compter que l’envoi à un client d’un courriel indiquant  » n’hésitez pas à garder ou à donner l’article que vous comptiez retourner  » marque des points majeurs en matière d’expérience et de satisfaction client.

Utilisez judicieusement vos efforts

Si vous appliquez la philosophie  » si un arbre tombe dans la forêt  » au DTC, la question devient : si un produit est promu sur une plateforme que votre public n’utilise pas, est-ce que quelqu’un le voit ?

Les marques DTC qui réussissent offrent aux clients un parcours d’achat en ligne sans faille, de la recherche à l’achat. Cela commence par savoir sur quels canaux les clients s’appuient pour s’informer. En d’autres termes, l’emplacement est tout.

Il y a beaucoup de choix – médias sociaux, marketing par courriel, moteurs de recherche, réseaux d’affiliation, pour commencer. Vous pouvez commencer à réduire votre combinaison de canaux en examinant des facteurs tels que votre budget, la présence de la concurrence et votre bande passante pour gérer les efforts. Ensuite, il est temps de tâter le terrain. Pour éviter de perdre du temps, de l’argent et des ressources, vous pouvez obtenir une bonne base de référence en ne promouvant que vos meilleures ventes sur les canaux que vous envisagez.