Le marché de l’emploi du secteur aéronautique et spatial en France

Sommaire

D’après l’INSEE, il y a en France environ 4 500 sociétés regroupées dans le secteur aéronautique, spatial et de la défense en 2020. Ces entreprises emploient plus de  260 000 salariés et le chiffre d’affaires du secteur se monte à plus de 105 milliards d’euros. En Europe, cela représente même plus de 850 000 personnes. Les deux secteurs, après une période difficile due à la pandémie de Covid 19, sont en plein redécollage et très actifs. Ils sont organisés en filières ou bien en clusters et constituent un maillage très dense et complexe d’entreprises gigantesques et généralistes (civiles et militaires), comme Dassault Aviation, Airbus Group ou encore Naval Group ; d’entreprises tout aussi gigantesques, mais spécialisées dans l’équipement (Thalès, Safran, MBDA), et enfin, pour compléter le tableau, de nombreuses TPE/PME spécialisées dans la sous-traitance.

 

Un secteur porteur et en pleine croissance

 

L’industrie aéronautique, aérospatiale et de la défense est extrêmement structurée et comporte un nombre très réduit d’acteurs. Dans cet environnement plutôt complexe, nous pouvons en distinguer plusieurs types :

  • les entreprises dites “intégratrices” constituent la base du secteur. Les deux géants internationaux sont bien évidemment Airbus et Boeing, mais de nombreux concurrents existent, même s’ils sont de moindres dimensions (Bombardier; Comac; Embraer ou encore Mitsubishi). Ces entreprises sont capables de fabriquer/assembler un aéronef dans son entièreté ;
  • viennent ensuite les entreprises motoristes. Ici aussi, très peu d’acteurs et une concurrence farouche. Nous pouvons citer pêle-mêle : Safran, Rolls-Royce, ou encore General Electric. Comme leur dénomination l’indique, ils sont spécialisés dans la fabrication des moteurs de l’aéronef ;
  • enfin, les “équipementiers” vont se charger de la conception et de la fabrication de pièces, composants et logiciels nécessaires au bon fonctionnement de l’aéronef (Thalès, Leonardo etc.).

 

Le marché de l’emploi dans le domaine de l’aéronautique/spatial et de la Défense

 

Le secteur de l’aéronautique/spatial et de la défense français est l’un des meilleurs au monde. En effet, notre pays est l’un des rares ayant la possibilité et le savoir-faire pour concevoir et produire sur le territoire national la majorité des équipements utilisés par nos forces armées et par l’aviation civile. Le secteur n’a pas trop souffert de la crise sanitaire. Des multitudes d’offres d’emplois disponibles sont actuellement non pourvues sur les différents logiciels de recrutement qui existent. Nous pouvons prendre quelques exemples pour illustrer notre propos, comme Naval Group (société spécialisée dans la défense navale et l’armement) qui propose plusieurs dizaines de postes d’ingénieur, de technicien ou d’ouvrier dans des domaines variés (fluides, nucléaire, électronique, textile, mécanique etc.). Deuxième exemple, Thalès Group, l’un des leaders mondiaux des hautes technologies. L’entreprise française se propose, elle aussi, de recruter des dizaines de candidats dans une multitude de pays (dont la France bien évidemment) ainsi que dans de nombreux secteurs différents (innovation, Big Data, intelligence artificielle, cybersécurité, quantique, logiciels embarqués etc.). Enfin, nous pouvons mentionner la société Nexter, qui conçoit et fabrique le char Leclerc, ou encore le système d’artillerie Caesar (utilisé en ce moment par l’armée ukrainienne dans le conflit contre la Russie). Elle propose également de très nombreux postes (ingénieurs, techniciens spécialisés, ouvriers) dans des domaines variés (cybersécurité, systèmes embarqués etc.). En espérant vous avoir permis de cerner un peu mieux le marché du recrutement dans le secteur de l’aéronautique.

Restez connecté
Dernières nouvelles