Depuis quelques années, de nouvelles pratiques managériales ont vu le jour. En effet, après le management humain, c’est le management collaboratif qui est aujourd’hui sous les projecteurs. Cette forme de gestion a tendance à placer l’homme au cœur de toute l’organisation. Elle est principalement axée sur l’envie de travailler ensemble, d’aimer ce que l’on entreprend avec les autres et surtout d’évoluer ensemble, tout en ayant chacun son propre rythme.

Vers un objectif commun

Appelé également management participatif, ce type de gestion favorise le fait de coopérer dans des équipes et ce, avec les dirigeants. L’intérêt ainsi que les objectifs communs sont pris en compte par ce principe managérial. L’objectif est de motiver chacun à exceller en toute autonomie.

De ce fait, le manager devient un accompagnateur favorisant la cohésion et la coopération tout en tenant compte des compétences et spécificités de chaque membre de l’équipe. Le concept du management collaboratif rejoint la notion du management humain impliquant l’intelligence relationnelle afin d’insuffler un esprit de collaboration au sein d’une équipe.

Pour plus de créativité et de prises d’initiative

De nos jours, il est important de préciser que les modèles pyramidaux et hiérarchiques des entreprises ne marchent plus. Basés sur les préceptes du Taylorisme, ils divisent généralement l’organisation entre la direction et ceux qui exécutent. Cependant, depuis, le monde n’a cessé d’avancer et donc d’évoluer.

Chaque membre d’une équipe nécessite de donner du sens à ses tâches et à ses missions tout en poursuivant un objectif commun à l’équipe. Pensé et réfléchi ensemble, il permet à chaque collaborateur de se sentir aussi bien concerné qu’impliqué dans les missions au quotidien.

En redonnant de la liberté à chaque collaborateur, le management participatif favorise la créativité et la prise d’initiative. Ce sont en effet deux notions qui peuvent faire la différence dans un contexte concurrentiel. Il faut préciser qu’une entreprise sera plus performante si elle fait confiance à ses équipes.

Comment procéder à l’introduction du management collaboratif ?

Pour donner du sens à chacune des missions de vos collaborateurs, votre entreprise doit tout d’abord fixer une stratégie claire à partager avec les équipes. L’une des principales conditions de la réussite de l’instauration de ce type de gestion au sein d’une entreprise est basée sur l’importance de la bonne circulation des informations entre les managers et les collaborateurs. Ceux-ci peuvent ainsi avoir une meilleure vision de l’objectif commun à atteindre.

Du côté du manager, il est tenu de faire confiance à toute son équipe en lui offrant la liberté d’oser et de créer tout en lui permettant de faire des erreurs. Il se doit aussi de procéder à la création de conditions indispensables à la motivation de l’équipe ainsi qu’à l’atteinte de ses objectifs. Ceux-ci vont alors devenir plus clairs et donc plus réalisables. Un dirigeant est alors comme un accompagnateur de ses éléments au quotidien dans le but de créer un environnement positif, favorable au bien-être au travail.

Management participatif : vers la création de leaders à tous les niveaux

Dans ce type de management, chaque collaborateur a sa place au sein de la boîte. Cela n’empêche pas le fait que tout le monde a son mot à dire et peut proposer son idée à tout moment pour la bonne marche de l’entreprise. C’est pourquoi il est important de cultiver des leaders à chaque niveau. Il est aussi recommandé de faire des rotations. Comme cela, sur un projet, chacun peut prendre le lead à tour de rôle. De ce fait, chaque membre de l’équipe a l’opportunité de prendre connaissance des difficultés rencontrées par les autres et saura en tenir compte au mieux dans l’avenir.